TwitterRssFacebook
Soumettre un article

Vieille demeure mal isolée

Posted by in on 6-17-18

Vieille demeure mal isolée

Voilà le topo… On est mi-novembre. Après un automne sympa, plutôt ensoleillé, genre été indien, arrivent les premiers grands froids.

Vous saviez bien que ça allait arriver. D’abord, vous avez depuis longtemps constaté que, chaque année, dans l’hémisphère nord, l’hiver arrivait vers fin décembre, juste avant Noël. Ensuite, vous avez également constaté, que, en hiver, il faisait souvent beaucoup plus froid qu’en été. Autant dire que vous êtes du genre perspicace.

Perspicace mais frileux. Et c’est bien là tout le problème.

Alors, bien sûr, vous avez anticipé autant que vous le pouviez. Achat d’un t-shirt Damart, bonnet tricoté par votre grand-mère, moufles en fourrure (de la fausse fourrure parce qu’on est pas des monstres on ne va quand même pas abattre des ours pour éviter les engelures au moment où on est capable de fabriquer des tissus « polaires » ultra résistants au froid… merde !). Vous avez aussi ressorti un ou deux vieux plaides en polaire que vous aviez stockés au grenier pendant les beaux jours.

Mais voilà… dehors, il fait -3°C. Et votre vieille maison, aussi charmante soit-elle, est une… vieille maison justement. Et en 1955, date de construction de votre fameuse vieille maison, l’isolation thermique n’était clairement pas une priorité. Je ne sais pas… en 1955, visiblement, ils se foutaient d’avoir froid, ils avaient d’autres genre de priorités, d’autres soucis. Franchement, je n’en sais rien. Mais en tous cas, leurs baraques étaient bien salement isolées.

Arghhh… on est dimanche soir, vous êtes bien peinard sur votre canapé mais, en raison du froid, impossible de profiter du film de TF1 (ou du foot sur Canal, ou de ce que vous voulez d’ailleurs). Vous avez enfilé le Damart et les moufles en faux-ours, le bonnet de mémé et les plaides d’un autre âge… alors, bien sûr, ça aide. Mais niveau confort, il faut reconnaître que ce n’est pas ça. Et puis vous avez froid au visage, au nez… Bref, vous rêvez soudainement d’échanger votre vieille bâtisse contre un pavillon sans charme mais avec une isolation moderne et efficace.

Vous vous doutiez bien, en achetant la maison, au printemps dernier, que l’isolation n’était pas au top. Mais bon, il y avait tellement d’autres priorités au niveau des travaux : la cuisine et la salle de bain à refaire, la chaudière à changer (l’ancienne ne marchait plus du tout), toutes les peintures… vous vous êtes dit, « l’isolation, pas les moyens », on verra l’année prochaine.

Vous aviez pourtant entendu parlé de la possibilité de faire appel à une entreprise d’isolation pouvant vous accompagner pour bénéficier de l’isolation des combles à 1 €. Mais bon, trop de choses à penser, l’achat de la maison, les travaux indispensables, le déménagement, le boulot, les enfants… Et voilà, novembre est là, il fait -3°C, et vous vous caillez sur votre canapé. En plus, soyons honnêtes : avec vos moufles, votre bonnet et vos plaides, vous avez l’air ridicule.

Alors, on fait quoi ? Ben on se bouge, c’est simple, non ? Si on habite le Limousin (si, c’est possible, ce sont des choses qui arrivent… comme les moufles en peau d’ours… si, je vous dis que c’est possible), ben on appelle une entreprise spécialisée dans l’isolation, agréé RGE et on fait le point avec elle pour savoir combien ça couterait de faire isoler sa maison. Vous serez sans doute surpris. D’abord, en fonction de vos revenus, vous pouvez bénéficier d’aides importantes, permettant même de faire réaliser certains travaux quasiment gratuitement. Et, même sans bénéficier des ces aides, le travaux peuvent s’avérer beaucoup moins chers qu’on le croit généralement.

Soumettre un commentaire